Main menu
Une belle deuxième place!

Concours Bartolomeo Scappi

Le Concours Bartolomeo Scappi, organisé à l’initiative de l’AEHT, s’est déroulé du 3 au 6 avril 2017 à Castel San Pietro Terme. Ce concours international, qui en est à sa 19e édition, comporte trois volets: la cuisine, le bar et une exposition oeno-gastronomique mettant à l’honneur les produits du terroir de chaque pays participant. Les couleurs du Luxembourg étaient défendues par deux élèves du Lycée technique hôtelier Alexis Heck: Ivo Cavaco a présenté son cocktail original baptisé DIVITO tandis que Jim Meyers a pris part à l’épreuve de cuisine. Les deux élèves se sont entraînés d’arrache-pied sous la supervision de M. Élie Clément, respectivement M. Harry Thein et M. Patrick Scholzen avec à la clé: une belle deuxième place.  À leur retour d’Italie, les élèves nous livrent leurs impressions.

 

Jim MEYERS

Je me suis entraîné intensivement pendant cinq semaines avant de participer au concours. Sur la base des ingrédients imposés j’ai proposé une Raviole ouverte farcie à l’osso bucco, avec une mousse de céleri aux truffes, une mousse de petits pois, du fenouil étuvé à la bière blanche, une sauce au vinaigre balsamique et une espuma de bière blanche et citron.

Avant le début de l’épreuve la nervosité était à son comble, surtout pendant le temps d’attente. Ensuite, j’ai été un peu déstabilisé car les équipements sur place ne correspondaient pas à ceux auxquels j’étais habitué dans notre lycée. Par conséquent, j’ai eu peur ne pas parvenir à cuisiner tout mon menu dans le temps imparti. J’ai néanmoins réussi à rester calme et à gérer les imprévus, ce qui m’a permis de terminer tranquillement mes six assiettes.

Les noms des gagnants ont été révélés lors d’un dîner de gala. J’étais fou de joie à l’annonce de ma deuxième place. J’ai vraiment la satisfaction d’avoir fait de mon mieux et j’ai pu mesurer l’écart, du moins pour ce qui est du dressage, entre mon travail et celui du gagnant, un Français de Poitiers avec lequel j’avais sympathisé. Je me console en me disant qu’il est un peu plus âgé que moi et qu’il suit une formation de cuisinier, tandis que pour ma part, je suis en classe de restaurateur. Comme nous étions à la même table pendant le gala, c’est ensemble que nous avons fêté notre victoire. Nous nous sommes lancé le défi de nous mesurer à nouveau à l’occasion d’une édition de Top Chef. Cette expérience m’a appris à ne pas abandonner face aux difficultés.

 

 

 

Ivo CAVACO

À l’annonce des résultats, il y a d’abord eu une énorme déception: j’ai décroché l’ingrate quatrième place, pour un petit point. Mais tout de suite après, j’ai mesuré le chemin que j’avais parcouru et j’ai éprouvé une grande satisfaction d’avoir obtenu la note maximale et les félicitations du jury pour la maîtrise technique lors de la réalisation de mon cocktail. Et puis, j’étais parmi les plus jeunes, si pas le plus jeune des candidats, donc j’ai encore l’occasion de progresser. Car s’il y a une chose qui est sûre, c’est que je souhaite participer à de nombreux autres concours: c’est tout simplement une expérience unique et très enrichissante. Ce genre d’événement permet de rencontrer des candidats originaires d’autres pays, d’échanger avec eux concernant leur propre cocktail, leur lycée, leur pays. Quand on passe toute une semaine ensemble, à effectuer des visites et à pratiquer diverses activités, cela crée forcément des liens. Je réalise que toute cette aventure n’a été possible que grâce au soutien de mes professeurs. Ils ont cru en moi: je suis parti de zéro et ils m’ont tout appris, pas à pas, avec une infinie patience. Avant mon départ pour l’Italie, de nombreux professeurs, camarades et autres élèves m’ont exprimé leur soutien, et l’émotion que j’ai ressentie était simplement incroyable. À présent, je me réjouis de retrouver nos amis français à Poitiers pendant les vacances d’été et puis, ce sera à leur tour de venir faire un tour au Luxembourg.